Lauréates de 1983

L'honorable Florence Bird
Ottawa (Ontario)

Florence Bird a été de 1967 à 1970, la présidente de la Commission royale d'enquête sur la situation de la femme, dont le rapport a servi à améliorer la condition des femmes au Canada. Nommée au Sénat en 1978, elle a quitté ses fonctions en 1983 pour prendre sa retraite.

Emma Jane Ducie
Saskatoon (Saskatchewan)

Elle a consacré de nombreuses années à l'action volontaire, notamment en tant que membre de l'exécutif du Women's Institute oeuvrant à l'échelle locale, provinciale, et nationale. Elle a ensuite travaillé pour le Saskatoon Council of Women, le Saskatoon Friendship Club, et l'Institut canadien des affaires internationales.

Marie Hamilton
Halifax (Nouvelle-écosse)

Marie Hamilton travaille depuis de nombreuses années à l'amélioration de la situation des femmes de race noire dans la région de Halifax. Elle a été membre fondateur de la Halifax North End Volunteers for Seniors, membre du Congress of Black Women of Nova Scotia, et membre du Women's Institute of the African United Baptist Association.

Isabel Ross Hunt
Winnipeg (Manitoba)

Elle a fait oeuvre de pionnière dans le domaine du droit au Manitoba : en 1916, la première femme à obtenir une licence en droit de l'université du Manitoba; en 1917, la première à être admise au barreau de cette province; et en 1953, la première à être nommée conseillère de la Reine au Manitoba. Elle est devenue une autorité dans le droit de la famille.

Gabrielle Labbé
Montréal (Québec)

Gabrielle Labbé est militante depuis de nombreuses années au sein de groupes féminins du Québec. Enseignante pendant 40 ans, elle a participé à l'établissement d'un centre de documentation pour la Fédération des femmes du Québec et à la fondation du Prix Yvette Rousseau.

Laura Sabia
Toronto (Ontario)

Laura Sabia est militante depuis longtemps pour les droits de la femme, et a été présidente du Comité national pour l'égalité des femmes, à qui l'on doit la création de la Commission royale d'enquête sur la situation de la femme. Elle a été membre fondateur et première présidente du Comité d'action national sur le statut de la femme, organisation-cadre qui regroupe maintenant plus de 260 associations féminines.

Date de modification :