Lauréates de 1989

Kay Armstrong
Saanichton (Colombie-Britannique)

Dévouée à la cause des femmes du monde entier, Kay Armstrong a été vice-présidente du Conseil international des femmes et membre fondateur de MATCH, un organisme international qui appuie des programmes d'aide aux femmes des pays en développement. Elle a également été présidente du Conseil national des femmes du Canada.

L'honorable Ellen Fairclough
Hamilton (Ontario)

Ellen Fairclough, l'une des grandes figures politiques du Canada, a été longtemps membre du Parlement en plus d'être la première femme à faire partie du Cabinet fédéral. Tout au long de sa carrière politique, elle a défendu l'égalité pour les Canadiennes et a favorisé leur participation dans tous les domaines de la politique.

Dorothy Inglis
St. John's (Terre-Neuve)

Membre fondateur et vice-présidente du Comité national d'action sur le statut de la femme, Dorothy Inglis est connue depuis longtemps comme porte-parole pour l'égalité des femmes. Elle tient actuellement une chronique féministe au St. John's Evening Telegram et est encore très active comme membre du St. John's Status of Women Council.

Helen Levine
Ottawa (Ontario)

Helen Levine a mené une longue carrière dans le domaine du travail social, comme analyste de cas, enseignante, conseillère et auteure. Professeure de sciences sociales à l'Université Carleton, elle a été la première à intégrer des questions féminines et à donner une perspective féministe au programme d'études en sciences sociales.

Alphonsine Paré-Howlett
Montréal (Québec)

Alphonsine Paré-Howlett, connue depuis de nombreuses années pour son travail de bénévole, a pris une part active dans la mise sur pied de plusieurs organisations féminines. Elle a contribué particulièrement à la création de la Fédération des femmes du Québec, la Fondation Thérèse-Casgrain et le Comité conjoint de Montréal.

Caroline Robins
Saskatoon (Saskatchewan)

À titre de présidente de la Fédération des enseignantes et enseignants, au niveau provincial et national, Caroline Robins a travaillé sans relâche à l'amélioration des conditions de travail des enseignantes. Elle a dirigé la délégation canadienne lors de la Conférence mondiale sur l'enseignement en 1957 et a contribué à la création de la conférence canadienne de l'éducation.

Date de modification :