Lauréates de 1991

Doris Anderson
Toronto (Ontario)

Une journaliste, rédactrice, auteure et militante pour l'égalité des droits, Doris Anderson a exprimé les préoccupations et les aspirations des femmes, dirigeant de nombreux efforts en vue d'avancer les intérêts des femmes et leur droits au Canada. Elle a joué un rôle clé dans nombre d'organismes et de groupes, y compris des mandats en tant que présidente du Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme et du Comité canadien d'action sur le statut de la femme. Mme Anderson a été à l'avant-garde des efforts déployés en faveur de la condition féminine dans toutes les sphères de la société.

Solange Fernet-Gervais
Hérouxville (Québec)

Fondatrice, présidente et membre de nombreuses associations, groupes et comités, Solange Fernet-Gervais est particulièrement connue pour ses efforts en faveur des agricultrices et des femmes collaboratrices de leur mari dans une entreprise familiale. Elle continue de faire connaître les questions qui affectent les femmes par le biais de cours, d'ateliers, d'articles de magazines et des passages à la télévision.

Ursula Franklin
Toronto (Ontario)

S'étant distinguée comme chercheure, enseignante exceptionnelle et conférencière publique renommée, Ursula Franklin a consacré une grande partie de sa vie à l'encouragement et à la promotion des femmes dans des carrières scientifiques et technologiques non traditionnelles dans le milieu scolaire et dans le domaine du travail. Ses efforts à cet effet furent complétés par de nombreuses années d'activités publiques dans le domaine de la paix, de la compréhension internationale et du rôle de la femme dans la société.

Jane Manuel
Chase (Colombie-Britannique)

En tant que fondatrice et membre de longue date de la Société des femmes autochtones de la Colombie-Britannique, Jane Manuel est la source d'inspiration et d'énergie qui a catalysé beaucoup des programmes et des activités de la Société visant à améliorer la qualité de vie des femmes autochtones et de leur famille. Elle a joué un rôle important dans les efforts déployés en vue d'abroger les articles de la Loi sur les Indiens qui discriminaient contre les femmes et elle continue de se dévouer en faveur des femmes autochtones en oeuvrant activement pour le compte de la Bande indienne NesKainlith.

June Menzies
Winnipeg (Manitoba)

Par sa recherche novatrice, ses écrits et ses interventions, June Menzies a défendu les questions féminines concernant le droit familial, la fiscalité, les pensions, les services sociaux, et l'emploi. Première vice-présidente du Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme, elle a oeuvré activement au sein de nombre de groupes féminins provinciaux et nationaux et elle continue, comme elle l'a toujours fait, de défendre les femmes par le biais des efforts qu'elle déploie présentement comme coprésidente du Groupe de travail sur la sécurité urbaine pour les femmes et les enfants, à Winnipeg.

Date de modification :