Travaillons ensemble : engager les collectivités dans l'élimination de la violence faite aux femmes et aux filles

AvertissementCette page Web a été archivée.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Thème: Prévenir et réduire la violence faite aux femmes et aux filles au nom de l'« honneur »

But du projet

Offrir aux organismes communautaires de plus amples occasions de travailler ensemble à prévenir la violence faite aux femmes et aux filles au nom de l'« honneur ».

Objectif du projet

Appuyer la collaboration entre les femmes et les organismes communautaires, afin qu'ils puissent ensemble élaborer et mettre en œuvre des stratégies internes et interorganismes qui améliorent le soutien aux femmes et aux filles ayant été victime de violence fondée sur des motifs d'« honneur », ou risquant de l'être, de manière à ce qu'elles puissent avoir accès aux services appropriés au moment de leur transition vers une vie exempte de violence.

Description

Le projet s'attaquera aux obstacles institutionnels et aux autres facteurs qui nuisent aux efforts des organismes communautaires en vue de répondre aux besoins des femmes et des filles de différentes communautés ethnoculturelles qui ont été victimes d'actes de violence commis au nom de l'« honneur » ou qui risquent de l'être. Le projet établira des liens de partenariat et de collaboration entre les organismes et les parties intéressées dans la collectivité de manière à ce qu'ils puissent mieux cerner et satisfaire les besoins particuliers de ces femmes et filles. Une stratégie de collaboration « multiorganisme » sera élaborée et mise en œuvre; les femmes ayant été victimes de violence fondée sur des motifs d'« honneur », ou risquant de l'être, en seront une composante prioritaire.

Veuillez noter que la préférence a été accordée aux organismes qui ont une expérience dans la mobilisation des hommes et des garçons pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles.

Financement disponible

Jusqu'à 200 000 $.

Durée

Jusqu'à 24 mois

Principales activités obligatoires

  1. Planification du projet
    • Création de partenariats de travail avec les parties intéressées, par exemple :
      • les femmes et les filles de diverses communautés ethnoculturelles;
      • les groupes de femmes et d'autres organismes communautaires, les responsables locaux et alliés possibles dans le milieu (tels que l'administration municipale ou régionale, le gouvernement provincial, les prestataires de services, les organismes œuvrant pour les immigrantes et immigrants, de même que les autorités policières et judiciaires).
    • Évaluation des besoins
      • Analyser la violence commise au nom de l'« honneur » et les besoins particuliers des femmes et des filles de la collectivité selon la méthode de l'analyse comparative entre les sexes.
      • Déterminer les mesures de soutien et les mécanismes institutionnels qui existent (mesures de soutien tenant compte des spécificités culturelles et des besoins des femmes aux prises avec la violence) ainsi que les lacunes à combler (au niveau des politiques, des programmes, des services, des modèles, des stratégies, des cadres de référence, de la planification, de la prise de décisions, etc.).
      • Travailler avec les femmes et les filles de diverses communautés ethnoculturelles pour connaître leurs priorités, obtenir leurs points de vue et cerner des stratégies potentielles de lutte contre la violence commise au nom de l'« honneur ».
    • Détermination des pratiques prometteuses pour lutter contre la violence commise au nom de l' « honneur » dans la collectivité.
  2. Élaboration d'une stratégie « multiorganisme », c'est-à-dire :
    • Détermination collective des lacunes, des priorités, des possibilités, des ressources et des appuis ainsi que des stratégies possibles.
    • Collaboration afin d'obtenir des résultats concrets pour les femmes et les filles ainsi qu'une action locale coordonnée en ce qui concerne la violence faite aux femmes et aux filles au nom de l'« honneur ».
  3. Mise en œuvre
    • Collaboration avec les femmes, les organismes de planification, les partenaires et les membres de la collectivité afin de garantir une mise en œuvre efficace de la stratégie et de mobiliser les alliés et d'autres organismes.
    • Définition et mise à l'essai d'une composante prioritaire de la stratégie pour les femmes — par exemple, la coordination de programmes et de services communautaires dans le but d'éviter le double emploi et d'optimiser les ressources dans l'optique de combler les lacunes, ainsi que d'améliorer l'accès aux mesures de soutien et d'en garantir l'efficacité; l'élaboration de protocoles; la mise en place de mécanismes de diffusion de l'information.
  4. Évaluation du projet

Résultats prévus

  • Les organismes communautaires comprendront mieux les besoins des femmes et des filles ayant été victimes de violence fondée sur des motifs d'« honneur » ou risquant de l'être (besoins en fait d'accessibilité des services et de leur nature).
  • Une stratégie « multiorganisme » permettra de répondre aux besoins particuliers des femmes et des filles de la collectivité en ce qui concerne la violence fondée sur des motifs d'« honneur ».
  • Les participantes ont augmenté leur capacité de se protéger elles-mêmes, de poursuivre des objectifs personnels et de vivre sans violence.

Résultats à long terme (après le projet) :

  • Amélioration des services et normes de soins des organismes communautaires qui s'occupent des femmes ayant été victimes de violence.
  • Normes supérieures et qualité accrue des services que reçoivent les femmes et les filles faisant appel aux organismes communautaires.

Éléments livrables (après l'approbation)

4e mois

Plan de travail et budget détaillés, cadre de résultats, plan d'évaluation du rendement, plan de gestion des risques et liste des partenaires du projet.

12e mois

Rapport provisoire et autres documents du projet, au besoin.

24e mois

Rapport final et évaluation.

Le calendrier et les exigences de rapport seront déterminés une fois le projet approuvé.

Nota :

Vous devez présenter au moins deux lettres de recommandation qui décrivent le savoir-faire de votre organisme et confirment sa capacité de mener à bien un projet visant à améliorer la sécurité des femmes et des filles, notamment en luttant contre la violence qui leur est faite au nom de l'« honneur ».