Le financement du Programme de promotion de la femme à l’œuvre
Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia

Vancouver-Nord (Colombie-Britannique)

Première ligne de défense : Rendre leur pouvoir aux femmes autochtones à Prince George (Colombie-Britannique)

Participantes à un atelier

Un projet novateur réalisé en Colombie-Britannique a permis d’améliorer grandement les services offerts aux femmes autochtones violentées. Ce projet, qui vient juste de prendre fin, a été réalisé par l’organisme Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia. Preuve de la réussite de ce projet, les participantes soulignent qu’elles ont davantage confiance en elles et qu’elles sont davantage en mesure de se protéger. Elles signalent également qu’elles ont maintenant accès à des outils et à des services tenant compte de leur culture, et que les prestataires de services et la collectivité dans son ensemble sont beaucoup plus conscients des besoins propres aux femmes autochtones. Grâce à la collaboration entre les femmes concernées, les conseils de bande, le diocèse, des spécialistes, un groupe de travail sur les services mis à la disposition des victimes et d’autres parties intéressées, le projet a donné des résultats exemplaires dépassant les attentes des responsables du projet!

« Nous n’avions jamais vu un tel projet à Prince George. Aucun projet n’avait été dirigé par des Autochtones et aucun organisme sensible à la culture autochtone n’offrait des services aux femmes autochtones victimes de violence conjugale. Grâce au projet, plus de 300 femmes autochtones sont en train de refaire leur vie, avec leurs enfants. Elles ont fait beaucoup de progrès. Elles ont trouvé un emploi, arrêté de fumer, quitté des relations marquées par la violence et, pour bon nombre, ouvert pour la première fois un compte bancaire à leur nom. »

Darlene Shackelly, directrice générale
Date de modification :