Introduction à l'ACS+

Glossaire




A

Allosexuel; allosexuelle

Générique qui englobe les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles (attirées autant par les hommes que par les femmes), transgenres, transsexuelles, intersexuées, « queers » (personnes qui n’adhèrent pas à la division binaire traditionnelle des genres et des sexualités, mais revendiquent une identité non conforme ou fluide) et bispirituelles. Chaque communauté aura son appellation de prédilection, mais il faut se rappeler qu’il y a, dans la désignation choisie, recoupement des caractéristiques liées au sexe, au genre et à l’orientation sexuelle. Il n’est pas toujours nécessaire de noter ce recoupement dans l’application de l’ACS+, mais on le fera lorsqu’il y a lieu.

Analyse comparative entre les sexes+; ACS+
L’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) sert à évaluer les répercussions potentielles des politiques, des programmes ou des initiatives sur diverses populations de femmes, d’hommes et de personnes allosexuelles. L’identité individuelle est déterminée par une multitude de facteurs en plus du sexe, par exemple la race, l’origine ethnique, la religion, l’âge ou le fait de vivre avec un handicap de nature physique ou intellectuelle. D’où l’ajout du mot « plus », signifiant que l’analyse ne se limite pas au sexe (différences biologiques) ou au genre (la construction sociale du sexe), mais considère aussi les autres facteurs qui les recoupent.
Approche intégrative
Approche consistant à prendre en considération l’ensemble des besoins ou des conditions de vie de populations d’horizons divers, et à intégrer ces considérations à l’élaboration d’une politique, d’un programme ou d’une initiative.
Approche spécifique
Approche consistant à prendre des mesures pour répondre à des besoins spécifiques, ayant été cernés au préalable, ou pour garantir qu’une politique, un programme ou une initiative ne nuise pas à un groupe en particulier.

Haut de la page


B

Bispirituel
Un terme utilisé dans certaines cultures autochtones pour désigner une personne qui s’affiche comme appartenant à une des catégories comprises sous le terme « allosexuel ». La bispiritualité peut faire référence au sexe, au genre ou à l’orientation sexuelle, voire à une combinaison de ces concepts.

Haut de la page


C

Catastrophes naturelles
Événements environnementaux qui ne sont pas causés directement par l’être humain (p. ex., éruptions volcaniques, tremblements de terre, inondations, cyclones, épidémies, sécheresses et famines).

Haut de la page


D

Discrimination
La discrimination survient quand on exclut des personnes, qu’on entretient des préjugés à leur endroit ou qu’on limite leurs possibilités sur la base de leur appartenance à un segment particulier de la population ou d’un facteur d’identité (p. ex., le sexe, le handicap, la religion, l’âge ou l’ethnicité).
Discrimination systémique
Forme de discrimination généralisée, mais souvent subtile, qui peut prendre diverses formes : différenciations, exclusions ou restrictions reposant sur des facteurs identitaires précis (p. ex., le sexe, l’ethnicité, la religion, l’âge ou les handicaps). La discrimination systémique est souvent un amalgame d’actes volontaires et involontaires touchant plus gravement (ou de manière disproportionnée) une population que les autres.
Diversité
L’éventail des conditions de vie, modes d’expressions et vécus de différentes populations en fonction de facteurs tels que l’âge, la culture, l’origine ethnique, la scolarité, le genre, le handicap, l’orientation sexuelle, le statut d’immigration, le lieu de résidence, la langue et la religion.
Données ventilées
Les données ventilées sont des données réparties en fonction de critères tels que l’âge, la race, l’ethnicité, le revenu, le niveau d’instruction, etc. Les données ventilées selon le sexe ou le genre sont un exemple de données ventilées.
Données ventilées selon le sexe; données ventilées par sexe
Statistiques qui sont recueillies en distinguant entre les hommes et les femmes afin de présenter séparément les résultats de chaque sexe.

Haut de la page


E

Égalité entre les sexes; égalité des sexes
On entend par ce terme l’égalité des droits, des responsabilités et des chances pour toutes les personnes, indépendamment de leur sexe — féminin, masculin ou autre. Il ne faut pas confondre la notion d’égalité avec celles d’impartialité, d’équité ou de justice. En outre, l’égalité des chances ne garantit pas en elle-même des résultats égaux pour toutes et tous.
Équité entre les sexes
L’équité entre les sexes est une démarche qui vise à répartir d’une manière juste et impartiale les avantages et responsabilités entre les sexes — féminin, masculin et autre. Contrairement à l’égalité entre les sexes, qui vise uniquement à assurer l’égalité des chances, l’équité entre les sexes cherche à corriger par des moyens explicites les désavantages historiques qui existent entre les sexes dans la société. En bref, elle crée les conditions requises pour l’égalité des sexes.
Expression du genre
Manière dont une personne exprime son identité sexuée dans la société. L’expression du genre comprend les comportements que celle-ci adopte, son apparence (vêtements, coiffure, maquillage, langage corporel, voix, etc.), le nom qu’elle choisit d’utiliser, de même que le pronom par lequel elle souhaite être désignée.

Haut de la page


F

Facteurs croisés
Chaque personne appartient en même temps à plus d’une communauté et a de multiples identités aux facettes elles aussi multiples. Prenons l’exemple d’une femme âgée nouvellement arrivée au pays : cette personne appartient à trois ensembles identitaires distincts, qui se recoupent les uns les autres. On appelle facteurs croisés les facteurs d’identité qui se recoupent, et leur recoupement (ou « intersection ») peut être à la fois une source de possibilités et d’obstacles.

Haut de la page


G

Genre
L’ensemble des comportements, des activités et des attributs qu’une société juge appropriés pour l’un ou l’autre des sexes. Les attentes qui en découlent, en général limitées et stéréotypées, définissent ce que femmes et hommes peuvent faire en société.

Haut de la page


H

Handicap
Dans le contexte du présent cours et des formations complémentaires sur l’ACS, le terme handicap est utilisé pour désigner une limitation dans la capacité (facultés/habiletés) d’une personne à accomplir quelque chose. Le handicap, qui peut résulter d’une déficience physique ou intellectuelle, est un important facteur d’identité, dont il faut tenir compte au moment d’élaborer une politique, un programme ou une initiative.
Homogène
De même type ou de même nature; essentiellement constitué d’éléments semblables.

Haut de la page


I

Identité de genre
Expérience intime et personnelle qu’une personne a de son propre sexe. Elle a trait au fait de se sentir femme, homme, les deux, aucun des deux ou autrement, selon où l’on se positionne sur le continuum du genre. L’identité sexuelle d’une personne peut correspondre ou non au sexe qui lui a été assigné à la naissance et peut différer de son orientation sexuelle.
Indicateurs
Variable quantitative ou qualitative servant à évaluer les résultats d’une politique, d’un programme ou d’un service pour déterminer s’ils produisent les changements souhaités.
Injustice historique
Tout au long de l’histoire, les populations de femmes et d’hommes d’horizons divers ont dû surmonter des obstacles et des injustices de nature structurelle ou culturelle dans une société donnée en raison de leur genre, de leur origine ethnique, de leur religion, leur âge, etc.

Une injustice historique désigne ces conditions ou circonstances systémiques.
Intégration des considérations liées à l’égalité des sexes
Dans un contexte institutionnel, intégrer les considérations liées à l’égalité des sexes signifie que l’on tient compte des femmes dans tous les aspects des politiques et programmes, ainsi que dans tous les secteurs d’activités. Le terme est surtout utilisé dans la documentation des instances internationales. Le terme « paritarisme » est parfois utilisé dans ce sens.
Intersexe
Ce terme désigne une anomalie du système reproductif et sexuel. Les personnes intersexuées naissent avec des organes sexuels ambigus ou à la fois masculins et féminins; on les disait autrefois « hermaphrodites ».

Haut de la page


M

Marginalisé
Se dit de personnes ou de populations qui sont reléguées à une position de moindre importance ou d’impuissance au sein d’une société.

Haut de la page


N

Non genré
Qualifie un programme ou une politique qui ne fait pas explicitement référence au genre ou au sexe. La notion est voisine de termes comme universel (p. ex. on crée de plus en plus des toilettes universelles, que peuvent utiliser les personnes de sexe féminin, masculin ou autre) et épicène (on appelle rédaction épicène une façon d’écrire qui fait place aux femmes et aux hommes en veillant à inclure systématiquement les deux genres).

Haut de la page


O

Obstacle
Chose qui empêche l’avancement ou qui rend l’accès à un service plus difficile pour certaines populations ou certaines personnes.

Les obstacles peuvent être de nature personnelle, culturelle, institutionnelle ou structurelle.
Organismes centraux
Les organismes centraux du gouvernement du Canada sont le Bureau du Conseil privé (BCP), le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT) et le ministère des Finances (FIN).

Les organismes centraux exercent une fonction d’examen critique au regard de l’application de l’ACS+ dans l’administration fédérale. Ils peuvent demander des preuves que vous avez bien utilisé l’ACS+ lorsque vous soumettez un document au Cabinet (p. ex., un mémoire au Cabinet ou une présentation au Conseil du Trésor).

Haut de la page


P

Populations de personnes d'horizons divers
Les populations de personnes d'horizons divers ne forment pas des groupes homogènes. Un éventail de facteurs, dont l’origine ethnique, la situation socioéconomique, le handicap, l’orientation sexuelle, le statut d’immigration, l’âge, la religion, l’identité de genre et le lieu de résidence recoupent le sexe et le genre. Leur interaction contribue à forger des expériences de vie distinctes.
Programme d'action de Beijing
La Quatrième Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes s’est tenue à Beijing en septembre 1995. Le Programme d’action de Beijing représentait le premier grand engagement international envers l’intégration des considérations liées à l’égalité entre les sexes (voir ci-dessus l’entrée « intégration des considérations liées à l’égalité des sexes ») comme moyen d’accélérer l’émancipation des femmes et d’enrayer la discrimination sexiste. La Déclaration énonce la volonté des États de tendre vers l’égalité, le développement et la paix pour les femmes de tous les pays, ainsi que de tenir compte du double point de vue des hommes et des femmes dans l’ensemble de leurs programmes et politiques.

*Pour plus de renseignements, voir :
http://www.un.org/womenwatch/daw/beijing/platform/ (version française disponible à partir de l’encadré en pointillé, à la droite de l’écran)

Haut de la page


R

Réflexe de l’ACS+
L’ACS+ sera devenue pour vous un réflexe lorsque vous penserez automatiquement à inclure le genre et d’autres facteurs de diversité dans votre travail.
Répercussions
L’influence ou l’effet d’une politique publique.
Résultats
Ce qu'il faut obtenir pour atteindre les objectifs opérationnels d'une politique, d'un programme ou d'un service.
Rôle sexué; rôle de genre
Les rôles sexués sont des comportements acquis, qui déterminent les activités, les tâches et les responsabilités jugées « masculines » ou « féminines ». Ces rôles sont influencés par l’âge, la classe, la race, l’ethnicité, la religion ou d’autres idéologies ainsi que par le lieu de résidence, et l’environnement économique et politique. Ils se modifient souvent en réaction aux circonstances politiques et économiques. Dans un contexte social donné, les rôles sexués peuvent être souples ou rigides, semblables ou différents et complémentaires ou conflictuels.

Haut de la page


S

Sensible aux considérations de genre
Une approche sensible aux considérations de genre tient compte des différences biologiques (sexe) et sociales (genre) qui existent entre diverses populations; elle considère le sexe et le genre comme étant des variables importantes au plan social.
Sexe
Caractéristiques biologiques et physiologiques qui différencient l’homme, la femme et les personnes intersexuées. Généralement, le sexe d’une personne est déterminé à la naissance par une évaluation médicale, ce que l’on désigne habituellement sous l’appellation « sexe attribué à la naissance ».
Suppositions
Les suppositions sont des croyances ou des idées que les gens tiennent pour vraies, souvent avec peu ou pas de preuve à l’appui.

Haut de la page


T

Trans ou transgenre
Ces termes sont des génériques qui désignent des personnes dont l’identité et l’expression de genre s’écartent des normes sociétales stéréotypées et binaires. Ils incluent, sans s’y limiter, les personnes qui se définissent comme transgenres ou transsexuelles, les femmes trans (hommes devenus femmes), les hommes trans (femmes devenues hommes), ainsi que les personnes travesties, non conformes dans le genre, « queers » ou fluides.

Haut de la page