Introduction à l'ACS+

Au delà du sexe et du genre

Grâce à l’examen de l’intersectionalité dans le cadre de l’ACS+, nous pourrons :

  • éliminer les stéréotypes et souligner la diversité au sein des divers groupes;
  • reconnaître que l’identité d’une personne se compose d’une multiplicité de facteurs (par exemple la race, l’origine ethnique, la religion, l’âge ou le fait de vivre avec un handicap de nature physique ou intellectuelle) combinés et croisés qui façonnent une expérience unique – par exemple, définir une personne comme un immigrant handicapé, plutôt que de séparer son vécu d’immigration de son vécu d’homme et de personne handicapée;
  • distinguer les questions de genre de celles qui touchent spécifiquement les femmes;
  • tenir compte des hommes (y compris les hommes trans), ainsi que de l’incidence du genre et d’autres facteurs croisés sur leur accès aux programmes et aux services;
  • tenir compte du fait que toutes les personnes ne souscrivent pas nécessairement à une conception binaire du genre — avec ses catégories mâle/homme et femelle/femme — et que certaines ne s’identifient pas au sexe qui leur a été assigné à la naissance.  
Image sur l’intersectionalité dans le deuxième encadré vert : diagramme illustrant certains facteurs identitaires examinés lors d’une ACS+.