Introduction à l'ACS+

Les suppositions à l’œuvre

Jetons un coup d’œil à la conception et à la mise en œuvre d’un programme d’intégration de la population immigrante, qui est axé sur l’intégration des réfugiées et réfugiés au marché du travail. Une approche unique est adoptée pour tous, peu importe le genre ou la culture.

Prenons l’exemple d’une femme qui immigre au Canada comme réfugiée avec son mari et ses enfants; tous sont parrainés par le gouvernement. Avant leur arrivée au Canada, le mari était le soutien de famille. Il a de la difficulté à se trouver un emploi au Canada, alors que la femme a lancé avec succès une entreprise qui assure un revenu à la famille.

Cette situation pourrait susciter des tensions dans la famille, car le renversement des rôles assure l’indépendance financière de la femme. C’est une situation nouvelle, qui risque d’avoir des répercussions sur les membres masculins de la famille. Selon le cas, ces répercussions seront positives ou négatives : certains hommes ou garçons pourraient éprouver des sentiments d’isolement, de tristesse et de solitude, voire glisser dans la dépression. À l’inverse, d’autres pourraient s’ouvrir à de nouveaux rôles et envisager de nouvelles possibilités pour leurs filles.

Quelles suppositions entretenons-nous quant au rôle des hommes et des femmes relativement à la participation au marché du travail? Les répercussions culturelles possibles du renversement de rôles ont-elles été envisagées lors de la conception et de la mise en œuvre du programme d’intégration? Quelles mesures pourraient être prises pour atténuer les tensions dans la famille et accroître la participation des femmes et des hommes de la famille au marché du travail?

Les suppositions que nous faisons peuvent influer sur notre travail et sur les politiques publiques que nous mettons de l’avant. Sans que nous le voulions, elles avantageront ou désavantageront diverses populations de femmes et d’hommes.

Au moment d’élaborer des politiques et des programmes, il est essentiel de comprendre et de remettre en question nos propres suppositions.