Introduction à l'ACS+

Exemple d’une démarche d’ACS+ : étude de cas dans le secteur forestier

3 - Remettre en question les suppositions

Pour évaluer la pertinence des facteurs de genre et d’autres facteurs croisés pour la proposition, commencez par remettre en question vos suppositions. Ceci permettra de déterminer le type de questions à poser et de réponses recherchées.

À cette fin, vous pourriez vous poser la question suivante : quelles sont nos suppositions au sujet du secteur forestier et des personnes et collectivités qui en dépendent?

Peut-être supposons-nous que…

Peut-être supposons-nous que…

  • Toutes les collectivités tributaires de la forêt font le même usage des terres forestières et vont bénéficier également du nouveau programme.
  • Toutes les personnes qui dépendent de la forêt veulent participer au secteur forestier. Les peuples autochtones ont un lien culturel et spirituel privilégié avec la forêt, et ils s’opposent vivement à son exploitation lorsqu’ils ne sont pas directement consultés et mobilisés.
  • La main-d’œuvre du secteur forestier forme un groupe homogène ou est identique à celle d’autres secteurs industriels connus.

Il pourrait y avoir des conséquences inattendues si vous supposez qu’un enjeu ou une initiative aura les mêmes répercussions sur toutes les parties intéressées, indépendamment des caractéristiques et du vécu des personnes en cause.

Tout au long du processus d’élaboration des politiques, il est crucial de vous demander quelles sont vos suppositions à propos des femmes et des hommes, à propos des personnes allosexuelles, de même qu’au sujet d’autres facteurs, comme le lieu, la culture et l’âge. De cette façon, vous pourrez vous prémunir contre d’éventuelles conséquences négatives.