Introduction à l'ACS+

Exemple d’une démarche d’ACS+ : étude de cas dans le secteur forestier

5 - Recueillir les faits : les parties intéressées

Maintenant que vous avez recueilli des renseignements au sujet du secteur forestier, vous pouvez consulter les parties intéressées sur l’innovation et la diversification dans ce secteur.

Pensez aux parties intéressées dont vous devez tenir compte et à la valeur à accorder au point de vue de chacune. Par exemple, si vous accordez la priorité au consensus durant le processus de consultation et de formulation des recommandations, vous risquez d’occulter la réalité d’importantes minorités.

  • Qui consulte-t-on normalement? Qui risque d’être tenu à l’écart de la discussion si, par exemple, vous estimez que le point de vue des cadres du secteur forestier est primordial? Les femmes et les Autochtones sont sous-représentés dans les postes de direction du secteur, de même qu’aux conseils d’administration qui sont les plus susceptibles de vouloir participer aux consultations. Les chefs autochtones consultent-ils la collectivité élargie?
  • Est-ce que les mêmes méthodes de consultation conviendront pour toutes les parties intéressées? Quels obstacles pourraient entraver la participation de l’une ou l’autre des parties?
  • Comment le statut socioéconomique et les responsabilités familiales pourraient-ils influer sur la participation aux consultations? Est-ce que certains facteurs pourraient empêcher des travailleuses et travailleurs de première ligne ou des femmes de participer aux discussions? Certaines mesures pourraient aider ces groupes à participer, par exemple, organiser des rencontres pendant les heures de travail.
  • Dans ce cas, il serait particulièrement utile de consulter des personnes connaissant bien le milieu local, notamment des porte-parole ou des expertes et experts autochtones (pour représenter les associations communautaires et l’industrie forestière des Premières Nations, par exemple).