Introduction à l'ACS+

Évaluation des besoins organisationnels

L’évaluation des besoins organisationnels sert à comprendre la situation existante, c’est-à-dire : la capacité de l’organisation et de votre secteur en matière d’ACS+ et les ressources disponibles pour sa mise en œuvre. Cette évaluation sert aussi à cerner les principales lacunes.

Cette évaluation comprend :

  • Répertorier ce qui s’est déjà fait (p. ex., a-t-on déjà mené des recherches genrées, publié des rapports fondés sur le sexe ou réalisé des initiatives d’intérêt?);
  • Déterminer les compétences en ACS+ qui existent déjà dans l’organisation;
  • Repérer les ressources externes ou les pratiques exemplaires liées à votre secteur;
  • Inventorier les données disponibles (données ventilées selon le sexe et d’autres variables) et déterminer quelles recherches additionnelles vous seraient utiles.

Pour éclairer l’élaboration de politiques et de programmes répondant bien aux besoins, il faut avoir accès à des données et à des rapports de recherche tenant compte du sexe, du genre et d’autres facteurs identitaires. Si vous ne trouvez pas ce genre d’information, il est important d’en prendre note dans le cadre de votre évaluation.

Utilisez toute cette information pour vous fixer des objectifs de base, planifier l’élaboration d’un cadre et prioriser vos ressources.

Cadre d’ACS+  - Besoins organisationnels : évaluation

Étude de cas : Cadre d’ACS+ dans un organisme de sécurité publique

Étude de cas : Cadre d’ACS+ dans un organisme de sécurité publique

3 - Besoins organisationnels : évaluation

Les membres du groupe de travail sur l’ACS+ du service de police de Rockford ont discuté des mesures qui avaient déjà été prises pour promouvoir l’égalité entre les sexes et la diversité, ainsi que de l’information disponible.

Le groupe a trouvé un rapport interne produit huit ans auparavant, alors qu’un autre chef de police dirigeait le service. Ce document présentait des données et établissait des critères de référence en vue d’un projet de sensibilisation et de recrutement visant à accroître le nombre de femmes parmi l’effectif. Ce rapport présentait de l’information contextuelle importante, donc il n’était pas nécessaire de partir de zéro.

Le groupe a également trouvé un rapport datant de 2012 sur L’établissement de bilans de l’égalité entre les sexes dans les organisations policières, commandé par Condition féminine Canada. Ce rapport présente une synthèse des bilans de l’égalité entre les sexes dans plusieurs services de police, et donne des exemples de cadres et de démarches adoptés pour améliorer la prise en compte du genre dans les organisations policières. 

Afin de cerner quels étaient les domaines du service de police de Rockford pour lesquels il fallait établir des buts et des objectifs particuliers, le groupe de travail sur l’ACS+ a également décidé de réaliser un sondage auprès du personnel. De cette manière, il serait possible de recueillir de l’information sur le vécu des effectifs et de définir quels étaient les obstacles à l’augmentation et au maintien de la diversité. 

Ces thèmes comprenaient la difficulté de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, le manque de transparence lorsqu’il y avait des possibilités d’avancement, des inquiétudes face aux évaluations périodiques de l’endurance physique et des problèmes relativement à la conception de l'équipement. Une fois ces problèmes résolus, il serait sans doute possible d’encourager les effectifs à rester en poste et d’avoir une représentation plus diversifiée à tous les échelons de l’organisation. Il a été décidé de pousser la recherche sur ces questions.