Introduction à l'ACS+

Projet de démonstration de l’ACS+

Pour le projet de démonstration, on choisit une initiative existante ou à venir et on y applique l’ACS+ à titre expérimental. Cette étape permet de concrétiser la démarche et de fournir de l’information sur la manière d’utiliser l’ACS+ dans l’ensemble de votre organisation.

L’ACS+ sera appliquée du début à la fin du cycle d’élaboration et de mise en œuvre de l’initiative choisie pour la démonstration. Cela comprend la recherche, l’analyse et la formulation des différentes options qui seront présentées aux décisionnaires, ainsi que la mise en œuvre et l’évaluation de l’initiative.

Si l’ACS+ peut servir à l’élaboration d’une politique des ressources humaines, le projet devrait plutôt avoir pour objet une politique, un programme ou une mesure législative qui touchera une plus large part de l’organisation ou du secteur, voire le public canadien. Pour accroître la visibilité et la pertinence du projet, on choisira de préférence une grande priorité ou un objectif majeur.

Au terme du projet, faites-en une autoévaluation en veillant à détailler toutes ses phases, depuis l’élaboration jusqu’aux résultats, ce qui permettra de créer un document de référence utile, qui porte spécifiquement sur votre environnement opérationnel.

Les leçons tirées du projet vous aideront aussi à déterminer de quelle formation ou de quels outils supplémentaires votre organisation a besoin.

 

Cadre d’ACS+ - Projet de démonstration

Étude de cas : Cadre d’ACS+ dans un organisme de sécurité publique

Étude de cas : Cadre d’ACS+ dans un organisme de sécurité publique

5 - Projet de démonstration de l’ACS+

Avec l’appui de la haute direction, le groupe de travail sur l’ACS+ choisit comme projet de démonstration une initiative que s’apprête à lancer la section de la gestion du matériel.

À titre de gestionnaire de la gestion du matériel, on vous a demandé d’appliquer l’ACS+ dans le cadre d’une étude sur les besoins d’équipement des agentes et agents, et de prêter une attention particulière aux pistolets et aux ceintures. 

Les agentes et agents du service de police de Rockford portent tous le même modèle de pistolet et de ceinture avec leur uniforme. La ceinture sert à transporter différents articles. Le nombre d’articles devant obligatoirement être portés a augmenté au fil du temps, les derniers en date étant un vaporisateur de gaz poivré et une grosse lampe de poche. 

À l’origine, l’étude devait se borner à passer en revue l’équipement du point de vue de la sécurité et du rapport coût-efficacité. Maintenant, on l’examinera aussi sous l’angle du genre et de la diversité, et on proposera différentes options tenant compte de cette nouvelle dimension. Ces options seront présentées au chef de police, justifications à l’appui.

Dans un premier temps, on vérifiera les suppositions au sujet de l’équipement. À titre de gestionnaire, vous tenez peut-être pour acquis que, selon les normes du domaine, tous les membres de l’effectif se voient remettre les mêmes articles et que ces articles présentent pour tous le même degré d’utilité.

Pour remettre en question cette supposition, commencez par recueillir des données sur les répercussions précises de cet équipement sur divers membres de l’effectif. Il vous faudra tenir compte de la diversité de l’effectif, et entreprendre une consultation, laquelle devrait inclure des enquêtes et entretiens ciblés en vue d’obtenir davantage de renseignements sur le type de problèmes que l’équipement pose à des segments bien définis de l’effectif ou les inquiétudes qu’il leur occasionne.  

L’ACS+ permet de dégager les considérations élémentaires suivantes  :

  • Les membres du corps policier n’ont pas tous la même stature;
  • Le corps des hommes et le corps des femmes ne sont pas faits de la même façon.

Grâce à la recherche et aux entrevues, vous apprenez que des policières et policiers ont de la difficulté à manier la poignée du pistolet, car ils ont de plus petites mains. De plus, les gauchères et les gauchers ont de la difficulté à éjecter le chargeur. Ces deux problèmes posent des risques à la sécurité.

Pour ce qui est de la ceinture, vous vous rendez compte qu’elle ne va pas à tout le monde à cause de la rigidité du matériau dans laquelle elle est coupée et des tailles standardisées. Bon nombre d’agentes et d’agents ont de la difficulté à insérer tous les articles obligatoires dans leur ceinture, ce qui pose des problèmes de sécurité et de santé (nerfs coincés, maux de dos, hématomes). En outre, parce que les bretelles s’attachent à la ceinture, les agentes doivent enlever leur veste à chaque fois qu’elles vont aux toilettes.


Formuler des recommandations

Vous présentez au chef de police une proposition qui met en lumière les répercussions que l’équipement actuel a probablement sur la sécurité et le bien-être de divers segments de l’effectif.

Étant donné que vous avez tenu compte du genre et de la diversité dans le cadre de votre examen, vous proposez des options qu’autrement vous n’auriez pas prises en considération. Votre recherche montre qu’il y a sur le marché un pistolet, produit par le même fabricant, dont la crosse peut être adaptée aux dimensions de la main et dont le verrou de chargeur est réversible, de sorte qu’il peut convenir aussi aux gauchères et gauchers.

Vous recommandez également l’achat de ceintures plus légères, conçues pour s’adapter à différentes tailles, et dont les bretelles peuvent être détachées sans avoir à retirer la veste.


Communication des résultats

Parmi l’effectif, il pourrait y avoir des protestations devant le changement d’équipement. Lorsque vous communiquerez ces changements, les considérations mises en lumière par l’ACS+ vous aideront à les expliquer et à les faire accepter.


Suivi des résultats

Avant de conclure votre ACS+, il sera important de mettre au point un système de suivi afin de vous assurer que le nouvel équipement répond aux besoins d’un effectif de plus en plus diversifié.