Vidéos

Martine Savard : pionnière canadienne

Martine Savard : pionnière canadienne

Ce qui m'a motivée, c'est que j'avais
une curiosité intellectuelle.
Et devenir scientifique pour moi,
c'était intéressant parce que je me disais,
il me semble que c'est bien de gagner sa vie en réfléchissant,
en pensant, en imaginant.
Et c'est ce qui me motivait pour devenir scientifique.
C'est sûr que je sentais que, effectivement,
les femmes étaient peu nombreuses dans ce domaine-là,
mais je me suis dit qu'il fallait y aller selon ce qui
m'inspirait, et je me sentait inspirée par les géosciences.
Le goût de l'aventure était plus fort que la crainte d'être
une minorité dans le milieu de travail, en fait.
On me voit peut-être comme quelqu'un qui signifie que oui,
c'est possible de foncer dans des milieux non-traditionnels
si on est une femme.
On se sent peut-être un peu moins en confiance au départ.
C'est ce que je représente, une possibilité.
Mon milieu de travail m'a permis de m'épanouir et j'ai apporté
des choses à mon milieu de travail aussi,
à mon organisation.
Et j'ai l'impression que là-dessus,
c'est un bon partenariat.

Date de modification: