Rapport sur les dépenses annuelles de voyages, d'accueil et de conférence

2013-2014

Comme l’exige la Directive sur la gestion des dépenses de voyages, d’accueil et de conférences du Conseil du Trésor, le présent rapport fournit de l’information sur les dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences de Condition féminine Canada pour l’exercice terminé le 31 mars 2014. Il donne également une explication des écarts par rapport à l'exercice précédent dans chacune de ces catégories.

Ces données sont mises à jour chaque année et ne comportent aucun renseignements non divulgués en vertu de la Loi sur l’accès à l’information ou de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Les dépenses de voyages, d’accueil et de conférences engagées par les ministères et les organismes fédéraux sont liées à des activités à l'appui du mandat du ministère ou de l'organisme et des priorités gouvernementales.

En 1976, le gouvernement du Canada a créé le Bureau de la coordonnatrice de la situation de la femme (Condition féminine Canada) pour coordonner les politiques relatives à la situation de la femme et administrer les programmes qui s’y rapportent. Le mandat du Bureau découle du décret 1976-779. Condition féminine Canada (CFC) est donc le maître d’œuvre du programme adopté par le gouvernement en vue de promouvoir l’avancement des femmes vers l’égalité. Pour remplir son mandat, CFC travaille avec une vaste gamme d’organismes, c’est-à-dire qu’il s’efforce de créer des synergies avec les principales parties intéressées, de collaborer avec les différents ordres de gouvernement et de mobiliser les secteurs privé et bénévole. CFC aide également le Canada à s’acquitter de ses obligations internationales en matière d’égalité des sexes.

Pour en savoir davantage sur le mandat, les rôles, les responsabilités et les programmes de Condition féminine Canada, consultez le Rapport ministériel sur le rendement 2013-2014 de l’organisme, à l’adresse suivante : /trans/account-resp/pr/dpr-rmr/index-fra.html.

Les dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences de Condition féminine Canada sont résumées ci‑dessous :

Catégorie de dépense Dépenses pour l’exercice terminé le 31 mars 2014
 (a)
Dépenses pour l’exercice terminé le 31 mars 2013
(b)
Variance

(a-b)
(en milliers de dollars)
Total 334 253 81
*Comprend les voyages internationaux dans le cadre du programme de Condition féminine Canada.
Voyages – fonctionnaires 189 162 27
Voyages – non-fonctionnaires 103 58 45
Voyages internationaux de la ministre et de son personnel* 12 13 (1)
Total des dépenses de voyages 304 233 71
Accueil 23 17 6
Frais de participation aux conférences 7 3 4

Écarts marqués par rapport à l’exercice précédent 

L’organisme s’efforce de contrôler efficacement les coûts et d’optimiser les ressources, conformément à la Directive sur les dépenses de voyages, d’accueil, de conférences et d’événements.  

VOYAGES

  1. Fonctionnaires : Comparativement à l’exercice 2012-2013, les frais de voyage des fonctionnaires de l’organisme ont augmenté, principalement en raison du nombre de visites effectuées aupr`s d'organismes qui ont reçu un financement de Condition féminine Canada pour un projet partivulier, dans le but de surveiller la mise en oeuvre de ce projet suivant les principes de diligence raisonnable contenus dans la Politique sur les paiements de transfert.  
  2. Non-fonctionnaires : Comparativement à l’exercice 2012-2013, les frais de voyage engagés par des non-fonctionnaires ont augmenté, principalement en raison de l'augmentation du nombre de déplacement effectués par le personnel de la ministre. 

ACCUEIL

Comparativement à l’exercice 2012-2013, les dépenses d’accueil ont augmenté, principalement en raison :

  • De l'augmentation du nombre d'évènement supportant l'ACS et la cyberintimidation.

FRAIS DE PARTICIPATION AUX CONFÉRENCES

Comparativement à l’exercice 2012-2013, les frais de participation à des conférences ont augmenté en raison de :

  • La participation active à l'initiative Lean.

En résumé, en adoptant des mesures d’optimisation des ressources et en renforçant les contrôles de manière à accroître la responsabilisation, l’organisme a diminué ses frais de voyage, d’accueil et de conférences de 24% depuis l'implémentation de la nouvelle Directives sur les dépenses de voyages, d'accueil, de conférences et d'événements.