Répercussions sur la population canadienne

La violence faite aux femmes et aux filles se répercute sur toute la population. Elle affaiblit le tissu social et pèse lourd sur les gens, les familles et les collectivités.

Le coût des soins de santé liés aux blessures et aux problèmes de santé chroniques causés par la violence se chiffre en milliards de dollars. Il en va de même pour les coûts que doivent assumer le système de justice, les employeurs et les entreprises, ainsi que les services sociaux et communautaires.

Cette violence a également des coûts énormes pour l'ensemble de la société. Ses effets à long terme sur la santé physique et psychologique des femmes peuvent empêcher celles-ci de travailler et, ce faisant, entraîner une perte de revenus pour elles; ils peuvent aussi réduire leur participation à des activités régulières et leur capacité de s'occuper d'elles-mêmes et de leurs enfants. Les enfants risquent de souffrir à long terme de problèmes émotionnels, comportementaux et développementaux qui pourraient les pousser aussi à la violence plus tard dans leur vie.

Une étude récente menée par le ministère de la Justice CanadaNote de bas de page 1 estime que l'incidence économique de la violence conjugale se chiffre à environ 7,4 milliards de dollars par année. La violence conjugale envers les femmes représenterait, à elle seule, plus de la moitié de ce montant, soit 4,8 milliards de dollars.

Le total de 7,4 milliards de dollars comprend les coûts suivants :

Les coûts par partie payeuse
Les coûts invisibles représentent la plus grande partie de l'incidence économique de la violence conjugale (74,1 ;%), suivis par les coûts visibles (22,8 %) et la perte de revenus futurs par les enfants qui sont témoins de violence (3,1 %).

Les coûts visibles peuvent être subdivisés selon la partie payeuse : l'État (63,8 %), les particulières et particuliers dont les victimes (29,4 %) ou le secteur privé (6,9 %).

Une autre étude portant sur les coûts économiques de la violence conjugaleNote en bas de page2 présente les coûts directs et indirects quand une femme sort d'une relation violente. Ces coûts, qui sont aussi bien individuels, qu'institutionnels et collectifs, totaliseraient environ 6,9 milliards de dollars selon une étude menée en 2011.

Pour obtenir des renseignements sur les principaux indicateurs de l’étendue et de la gravité de la violence envers les femmes; les facteurs de risques de la violence envers les femmes; et la justice pénale et les interventions en matière de violence envers les femmes, veuillez consulter la publication Mesure de la violence faite aux femmes : tendances statistiques.

Date de modification: