Intimidation

L'intimidation est une forme d'agression – physique, verbale ou non verbale – qui vise à réduire le sentiment de valeur, de sécurité et d'acceptation sociale de la victime. L'intimidation peut être faite par une seule personne ou par un groupe, et elle est particulièrement blessante pour la victime lorsqu'elle se produit en présence de ses pairs. Certaines formes d'intimidation constituent des actes criminels (comme le harcèlement criminel et les voies de fait). D'autres ne le sont pas (p. ex., moqueries et surnoms méprisants).

L'intimidation se produit dans divers milieux (notamment à l'école) et fait appel à divers moyens (y compris les sites de réseautage social comme Facebook et Twitter).

Exemples d'intimidation :

  • Frapper à coups de poing ou à coups de pied, pousser ou bousculer dans le but de harceler, d'humilier ou d'intimider;
  • S'emparer de l'argent ou des biens d'une autre personne pour exercer un pouvoir sur elle;
  • Faire des menaces ou agir d'une façon intimidante;
  • Taquiner constamment quelqu'un ou l'affubler de surnoms ridicules ou méprisants;
  • Faire courir des rumeurs blessantes.

Signes indiquant qu'une jeune personne est peut-être victime d'intimidation :

  • Elle ne veut plus aller à l'école ou participer aux activités parascolaires;
  • Elle est anxieuse ou a peur;
  • Elle a une faible estime d'elle-même, s'autocritique sévèrement;
  • Elle a des maux de tête ou des douleurs abdominales;
  • Elle perd ses affaires, demande de l'argent, est affamée quand elle rentre de l'école;
  • Elle a des blessures ou des ecchymoses, ainsi que des vêtements ou d'autres articles endommagés;
  • Elle est triste et irritable, et se désintéresse d'activités;
  • Elle a de la difficulté à dormir, fait de l'énurésie nocturne (pipi au lit) ou a des cauchemars;
  • Elle menace de se blesser ou de blesser d'autres personnes.

Beaucoup de jeunes vivent de l'intimidation tous les jours, mais ça n'est pas acceptable pour autant. Personne ne souhaite être victime d'intimidation et personne ne mérite de l'être.

Tu es jeune et tu es aux prises avec la violence ou tu as vu une personne être maltraitée? Tu peux appeler Jeunesse, J'écoute en composant le 1-800-668-6868 afin de parler à une personne qui pourra t'aider. Cet appel est gratuit et on ne te demandera pas ton nom.

Note sur les sources :

La maltraitance est inacceptable, brochure du ministère de la Justice disponible à l'adresse http://www.phac-aspc.gc.ca/ncfv-cnivf/pdfs/fem-abus-wrg-fra.pdf; site Web de la Gendarmerie royale du Canada, à l'adresse http://www.rcmp-grc.gc.ca/cp-pc/date-freq-violence-fra.htm; site Web de Jeunesse, J'écoute (pour certaines sections).

Date de modification :