5 gestes à la portée de tout le monde pour arrêter la violence faite aux femmes

1. Planifiez. Réfléchissez d'avance à ce que vous ferez si vous êtes témoin d'une agression ou de menaces.

Si vous voyez une femme se faire menacer ou agresser, vous pouvez agir. En effet, vous n'êtes pas nécessairement impuissant. Vous pourriez même réussir à désamorcer la situation en approchant la femme et en lui demandant tout simplement si ça va ou si elle veut de l'aide. Au besoin, appelez d'autres personnes en renfort. Bien sûr, si vous craignez pour votre sécurité ou la sienne, composez le 9-1-1 et demandez à la police d'intervenir.

2. Alliez boisson et réflexion.

Profiter d'une femme qui a trop bu, c'est mal. De plus, quiconque a un contact sexuel avec une personne n'y ayant pas consenti librement commet un crime. Si vous voyez qu'une femme est vulnérable, offrez-lui de l'aider à rentrer chez elle en toute sécurité. Si quelqu'un — ami ou étranger — veut « s'envoyer » une femme ayant consommé trop d'alcool, essayez de l'en dissuader.

3. Vous avez raison de croire qu'une amie est victime de violence? Abordez le sujet avec elle.

Si vous avez raison de croire qu'une amie est victime de violence physique ou psychologique de la part de son conjoint ou d'un ex, parlez-lui. Elle se sent probablement prisonnière de la situation, mais il suffira peut-être que vous brisiez le silence pour qu'elle se décide à demander de l'aide.

4. Vous croyez qu'un de vos amis est violent? Abordez le sujet avec lui.

Si vous avez raison de croire qu'un ami bat une femme ou emploie la violence psychologique contre elle, parlez-lui calmement en privé. Dites-lui que son amitié est importante pour vous, mais que son comportement vous dérange. Rappelez-lui qu'il commet un crime s'il a des contacts physiques ou sexuels non consensuels avec une autre personne — même quand cette personne est sa blonde ou sa femme. Peut-être que vous réussirez de cette façon à lui ouvrir les yeux tout en préservant votre amitié.

5. Vous n'aimez pas qu'on rabaisse les femmes ou qu'on les couvre d'insultes? Dites-le.

C'est souvent à l'occasion d'activités à caractère social ou en ligne que des gens utilisent un langage injurieux pour parler des femmes en général ou pour dénigrer une femme en particulier. Ne faites pas la sourde oreille. Vous pouvez pacifiquement vous opposer à l'utilisation d'un tel langage. Il suffit de dire ou d'écrire : « Il est inacceptable de parler des femmes de cette façon. Arrêtez. » Vous constaterez peut-être, à votre étonnement, qu'un grand nombre de vos amis sont d'accord avec vous et attendaient seulement que quelqu'un dise tout haut ce qu'ils pensaient tout bas.

Date de modification :