Lauréates de 1981

Barbara Cadbury
Oakville (Ontario)

Barbara Cadbury a longuement oeuvré dans le domaine de la planification des naissances dans les Antilles, aux États-Unis, en Asie et au Canada. Elle a mené campagne pour faire adopter des changements au Code criminel en matière de contraception. En 1969, des modifications ont été apportées au Code criminel sur ce point.

Agnes Davidson
Regina (Saskatchewan)

Agnes Davidson a été l'une des pionnières de la promotion de la condition féminine au Canada : elle y a travaillé pendant plus de 60 ans. On lui doit la création de l'organisme Situation de la femme de Regina et elle a fait partie du comité qui a mis sur pied le Comité d'action de la Saskatchewan sur la situation de la femme. Elle a oeuvré au sein du Conseil des femmes sur le plan local, provincial et national et au sein du Cercle des diplômées des universités de Regina pendant plus de 50 ans. Elle a joué un rôle actif dans de nombreux autres organismes bénévoles.

Muriel Duckworth
Halifax (Nouvelle-Écosse)

Muriel Duckworth s'est occupée pendant plus de 50 ans des questions touchant la situation de la femme. Elle a joué un rôle de premier plan dans la création de plus de douze organismes bénévoles, notamment l'Association canadienne pour l'avancement des femmes et du sport et l'Institut canadien de recherches pour l'avancement de la femme. Elle a été membre du bureau de direction de nombreux organismes, entre autres La Voix des femmes.

Florence Fernet Martel
Montréal (Québec)

Florence Fernet Martel n'a pas ménagé ses efforts, dans son poste de secrétaire de la Ligue pour les droits de la femme, en vue d'obtenir le droit de vote pour les femmes du Québec. Elle a été co-fondatrice et première vice-présidente du Cercle des femmes universitaires de Montréal et membre de nombreux organismes bénévoles.

Cornelia Wood
Stony Plain (Alberta)

Cornelia Wood a oeuvré au sein des Instituts féminins du Canada pendant plusieurs décennies. Ex-députée à l'Assemblée législative de l'Alberta, elle a représenté la circonscription de Stony Plain pendant 22 ans, plus longtemps qu'aucune autre femme.

Date de modification :