Condition féminine Canada

Il est temps de mettre fin à la violence fondée sur le sexe

Il est temps de mettre fin à la violence fondée sur le sexe

La violence conjugale frappe quatre fois plus souvent
– ou presque – les femmes que les hommes.

Les femmes autochtones se déclarent victimes de violence
2,7 fois plus souvent que les femmes non autochtones.

Les gais, lesbiennes et bisexuels sont plus susceptibles que les
hétérosexuels de déclarer avoir subi de la violence.

La violence fondée sur le sexe doit cesser.

Il est temps!

Il est temps...
de dénoncer la violence
fondée sur le sexe.

Il est temps...
de ne plus tolérer les propos dégradants
envers la communauté allosexuelle.

Il est temps...
d’enseigner à nos enfants ce
qu’est une relation saine.

Il est temps...
de croire les victimes.

Il est temps...
d’agir.

Il est temps…
d’enseigner le respect des femmes à nos fils.

Il est temps… d’arrêter de condamner les victimes.

#Ilesttemps

Pour plus de renseignements,
rendez-vous sur femmes.gc.ca.

Quoi de neuf?

La ministre

L'honorable Maryam Monsef

L'honorable Maryam Monsef

La ministre

Lettre de mandat de la ministre de la Condition féminine

Cahier de breffage ministériel

Restez branchés

Date de modification :