Section II : Analyse des programmes par résultat stratégique

Résultat stratégique : Promotion et avancement de l’égalité entre femmes et hommes au Canada

Programme 1.1 Impulsion, savoir-faire et conseils

Description

Le Canada s’est engagé, conformément à différents instruments nationaux et internationaux, à promouvoir l’égalité entre les sexes. CFC encourage une meilleure compréhension de la situation des femmes au Canada et invite la population canadienne à prendre part aux efforts pour faire progresser l’égalité entre les sexes. Les activités de communication sont un élément clé de ce programme et soulignent des dates importantes telles que la Journée internationale des filles, la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes et la Journée internationale de la femme.

Pour que les progrès vers l’égalité entre les sexes se poursuivent, le gouvernement exige que les institutions fédérales prennent le genre en considération dans leurs lois, politiques et programmes. CFC donne l’impulsion au développement de la capacité des institutions fédérales en matière d’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) en leur offrant de l’information, des outils et de la formation et en les faisant profiter de son savoir-faire. L’ACS+ sert à évaluer les répercussions que pourraient avoir les politiques, les programmes et d’autres initiatives sur des populations de femmes, d’hommes, de filles et de garçons d’horizons divers. Elle éclaire la prise de décisions et augmente la probabilité que les lois, les politiques et les programmes répondent aux besoins des populations.

Au chapitre des politiques, CFC fournit également des analyses et des conseils stratégiques sur un éventail de questions qui concordent avec ses trois domaines prioritaires (c’est-à-dire : éliminer la violence faite aux femmes et aux filles; soutenir et promouvoir une représentation accrue des femmes et des filles aux postes de responsabilité et de décision; et améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes et des filles). CFC joue un rôle de courtier du savoir auprès des institutions fédérales et d’autres parties prenantes afin de les soutenir dans la poursuite de l’égalité entre les sexes. Il surveille aussi l’évolution des enjeux qui influent sur la condition des femmes et des filles au Canada. L’essentiel de ce travail est accompli en collaboration avec les institutions fédérales, les provinces, les territoires et la société civile.

Ressources financières budgétaires (en dollars)
Budget principal des dépenses
2015–2016
Dépenses prévues
2015–2016
Dépenses prévues
2016–2017
Dépenses prévues
2017–2018
2 142 013 2 142 013 2 140 228 2 140 228
Ressources humaines (ETP)
2015–2016 2016–2017 2017–2018
17 17 17
Mesure du rendement
Résultats attendus Indicateurs de rendement Cibles Date de réalisation

Grâce au rôle d'impulsion joué par CFC, les principales parties intéressées disposent de conseils et renseignements pour s'attaquer aux enjeux liés à l'égalité entre les femmes et les hommes ou entre les garçons et les filles. (Les principales parties comprennent des organismes fédéraux, les provinces, les territoires, la société civile et le grand public.)

Nombre d’interventions menées par CFC qui permettent de fournir des conseils et de l’information.

5 initiatives menées par CFC

Mars 2016

Grâce au savoir-faire qu’apporte CFC, les responsables du gouvernement fédéral et les principales parties intéressées connaissent mieux l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+). (Ces parties comprennent les représentantes et représentants des provinces, des territoires, de la société civile et du grand public.) Pourcentage des répondantes et des répondants affirmant que leur connaissance de l’ACS+ s’est améliorée grâce aux activités de formation et autres relatives à l’ACS+. 75 % Mars 2016
Les médias canadiens font état des apports de CFC à l’avancement de l’égalité des sexes. Pourcentage des initiatives dirigées par CFC qui bénéficient d’une couverture médiatique 50 % Mars 2016
Faits saillants de la planification

En 2015–2016, CFC mènera les activités suivantes en vue de répondre aux priorités cernées dans la Section I du présent rapport.

  • Agir contre la violence faite aux femmes et aux filles : En collaboration avec Justice Canada, Sécurité publique Canada et Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, CFC a dirigé l’élaboration du Plan d’action pour contrer la violence familiale et les crimes violents à l’endroit des femmes et des filles autochtones. Durant l’année de planification, CFC appliquera le Plan d’action en finançant des projets et en coordonnant le travail des ministères et organismes fédéraux participant à cette initiative. CFC collaborera également avec des partenaires clés pour faciliter l’échange d’information et de connaissances, pour cerner et examiner les questions émergentes et nouvelles, et pour rechercher des solutions novatrices.
  • Accroître la représentation des femmes aux postes de responsabilité et de décision : CFC encouragera la mise en œuvre des mesures recommandées par le Conseil consultatif pour la présence des femmes aux conseils d’administration d’entreprises dans son rapport Bon pour les affaires – Plan pour accroître la participation des femmes aux conseils d’administration. Parmi ses initiatives, CFC aidera la haute direction des ministères à mobiliser les acteurs les plus susceptibles de donner, par la mise en œuvre des stratégies correspondantes, l’impulsion nécessaire à la réalisation de la mixité dans les secteurs privé et public. Ces initiatives favoriseront l’adoption par les entreprises canadiennes de pratiques exemplaires permettant de renforcer la présence des femmes aux conseils d’administration et de donner suite à la recommandation formulée par le Conseil consultatif, soit de faire en sorte que les femmes occupent 30 % des sièges aux conseils d’administration d’ici 2019.
  • Renforcer la mise en œuvre de l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) au sein de l’administration fédérale : CFC aidera les organismes fédéraux à développer la capacité interne d’appliquer l’ACS+ à l’élaboration de politiques, de programmes et de mesures législatives. Le cybercours de CFC Introduction à l’ACS+, augmenté et mis à jour en 2014, servira de fondement à l’élaboration de cours et d’outils ciblés à l’intention de secteurs clés. L’organisme multipliera également ses partenariats en appuyant la réalisation d’activités de réseautage et d’apprentissage et d’autres activités promotionnelles.
  • Promouvoir l’augmentation des débouchés économiques des femmes : CFC tâchera avant tout d’aider les femmes à réussir dans les métiers spécialisés, les professions techniques et l’entrepreneuriat. Ce travail se fera au moyen d’initiatives s’attaquant à des obstacles tels le recrutement des femmes et leur maintien en poste dans les secteurs à prédominance masculine, de même que leur accès au marrainage/parrainage, au mentorat, aux outils financiers et à des possibilités de formation dans les principaux domaines économiques en croissance, dont l’entrepreneuriat.

En 2015–2016, CFC continuera d’aider la ministre dans ses fonctions intergouvernementales et internationales, entre autres en ce qui a trait à ses rencontres avec les ministres responsables de la condition féminine à l’échelon provincial et territorial et à son rôle de chef de la délégation canadienne à la session annuelle de la Commission sur la condition de la femme des Nations Unies.

Programme 1.2 : Avancement de l’égalité pour les femmes

Description

Dans le cadre de ce programme, CFC appuie l’action et l’innovation en investissant dans des projets qui conduisent vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Le programme octroie des subventions et des contributions financières à des organismes qui font progresser l’égalité entre les sexes dans des collectivités d’un bout à l’autre du pays. Les projets financés sont de portée nationale, régionale ou locale et aident à créer des conditions propices à la réussite des Canadiennes.

Les projets sont axés sur l’amélioration de la situation économique et sociale des femmes et leur participation à la vie démocratique. De nature et portée variées, ils emploient un éventail de méthodes et de stratégies pour répondre aux enjeux complexes qui touchent les femmes. Concrètement, le programme investit dans des projets qui intègrent des considérations liées au genre et qui augmentent ou améliorent l’accès à une gamme de possibilités, de services et de ressources (soutien, information, outils, etc.). Ces projets comptent sur la participation des parties intéressées, comme des groupes de femmes, des organismes communautaires, des institutions publiques et le secteur privé.

Le programme facilite également la collaboration, le réseautage et les partenariats pour promouvoir l’égalité entre les sexes et l’avancement des femmes au Canada. CFC facilite le réseautage, crée des partenariats au besoin pour répondre aux questions transversales touchant les femmes et les filles, échange des connaissances et aide les organismes œuvrant au progrès de l’égalité des sexes à accéder aux connaissances, aux ressources et aux outils.

Ressources financières budgétaires (en dollars)
Budget principal des dépenses
2015–2016
Dépenses prévues
2015–2016
Dépenses prévues
2016–2017
Dépenses prévues
2017–2018
23 155 089 23 155 089 23 151 309 23 151 309
Ressources humaines (ETP)
2015–2016 2016–2017 2017–2018
36 36 36
Mesure du rendement
Résultats attendus Indicateurs de rendement Cibles Date de réalisation

Les femmes et les collectivités ont les appuis nécessaires pour s'attaquer aux enjeux liés à l'égalité entre les femmes et les hommes.

Pourcentage de projets qui créent des appuis (p. ex. des ressources ou des outils)

70 %

Mars 2016

Les collectivités et les parties prenantes ont des occasions de faire progresser l'égalité entre les femmes et les hommes. Pourcentage de projets qui créent des possibilités (p. ex. des partenariats, des réseaux ou des stratégies) 70 % Mars 2016
Faits saillants de la planification

En 2015–2016, CFC mènera les activités suivantes en vue de répondre aux priorités cernées dans la Section I du présent rapport.

Investissements stratégiques : CFC continuera d’investir de façon stratégique en se concentrant sur l’accès des femmes à l’égalité dans des domaines où il est manifestement possible d’améliorer la vie des femmes et des filles au Canada. Guidé par les priorités du gouvernement, l’organisme collaborera avec les principales parties prenantes et tiendra aussi compte des priorités des femmes pour préciser sur quels enjeux, nouveaux ou persistants, il se penchera au cours de l’année de planification.

Par des stratégies de financement ciblé, CFC continuera d’appuyer des projets qui visent à aplanir les obstacles auxquels se butent les femmes. Il privilégiera avant tout les mesures qui permettent la mise en place de conditions propices à la réussite des femmes, c’est-à-dire :

  • stimulent le développement économique pour les femmes et les filles et créent des possibilités durables de sécurité et de prospérité économiques;
  • cherchent à mettre un terme à la violence faite aux femmes et aux filles, notamment en s’attaquant à des enjeux précis, par exemple les causes profondes de cette violence;
  • offrent une occasion d’appuyer des stratégies novatrices ou éprouvées de nature à accroître la représentation des femmes aux postes de responsabilité et de décision.

Collaboration et mobilisation des collectivités : L’organisme favorisera la collaboration et repérera les occasions de financement qui facilitent le réseautage d’organismes aux buts similaires. Des initiatives de financement ciblé permettront à CFC de forger des partenariats et de mobiliser les collectivités et les parties prenantes qui ont à cœur de faire progresser l’égalité des sexes. On déploiera des efforts pour examiner les possibilités de rejoindre de nouvelles clientèles. CFC s’emploiera aussi à forger et à renforcer des partenariats à l’intérieur de ses propres réseaux et, si possible, à agir transversalement avec des organismes fédéraux et d’autres. La concertation l’aidera à faire en sorte que les enjeux ayant une incidence sur les femmes soient largement reconnus, ce qui amènera les collectivités à les prendre en charge et rehaussera les chances que les initiatives entraînent des changements durables d’un bout à l’autre du Canada.

Courtage du savoir : Le Programme de promotion de la femme de CFC poursuivra la mise en œuvre de sa stratégie de gestion et de diffusion du savoir pour continuer de mettre à profit le savoir-faire acquis dans les trois domaines prioritaires. Il continuera pour ce faire à ouvrir des avenues de dialogue et d’échange, par exemple en offrant des séances d’information pour les projets financés et en permettant aux bénéficiaires de son financement et d’autres parties prenantes d’échanger des connaissances et des savoir-faire. On cherchera avant tout à renforcer la capacité du Programme d’agir comme courtier du savoir, c’est-à-dire de repérer, créer et promouvoir des occasions et possibilités d’échange de connaissances, en particulier de faciliter l’accès à l’expertise et aux réseaux sur lesquels doivent pouvoir compter les organismes et les parties prenantes pour améliorer l’efficacité des efforts d’avancement de l’égalité entre les sexes.

Services internes

Description

Les services internes regroupent des activités connexes et des ressources administrées de manière à répondre aux besoins des programmes d’une organisation, et à lui permettre de remplir ses autres obligations organisationnelles. Les services internes comprennent uniquement les activités et ressources qui visent l’ensemble d’une organisation et non les activités et les ressources qui s’appliquent à un programme particulier. Les groupes d’activités et de ressources sont les suivants : services de gestion et de surveillance, services de communications, services juridiques internes, services de gestion des ressources humaines, services de gestion des finances, services de gestion de l’information, services de technologies de l’information, services de gestion des biens, services de gestion du matériel et les services de gestion des acquisitions.

Ressources financières budgétaires (en dollars)
Budget principal des dépenses
2015–2016
Dépenses prévues
2015–2016
Dépenses prévues
2016–2017
Dépenses prévues
2017–2018
4 245 975 4 245 975 4 241 460 4 241 460
Ressources humaines (ETP)
2015–2016 2016–2017 2017–2018
43 43 43
Date de modification :